Insolite : un bar de Malaisie s'inspire des vaccins anti-Covid pour ses boissons

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Un bar de George Town, en Malaisie, s'est inspiré des vaccins anti-Covid pour ses breuvages. Il est contraint à se limiter aux livraisons, non sans succès.
France Info
Article rédigé par
Agnès Lévêque - franceinfo
France Télévisions

Un bar de George Town, en Malaisie, s'est inspiré des vaccins anti-Covid pour ses breuvages. Il est contraint à se limiter aux livraisons, non sans succès.

Une seringue, une fiole et un glaçon. C'est un cocktail "briseur d'ennui lié au confinement" que commercialise un bar de George Town, capitale de l'île multiculturelle malaisienne de Penang. Les cocktails s'inspirent des noms de vaccins les plus utilisés, dans un pays toujours soumis à des restrictions liées à la pandémie, et qui signale encore des centaines de décès par jour.

L'AstraZeneca devient l'ExtraGineca

"Comme nous savons que Pfizer est une entreprise américano-allemande, nous avons joué avec le bourbon américain et le Jägermeister, une liqueur d'herbes allemande (...) pour le Sinosour, un vaccin fabriqué en Chine, nous utilisons du baijiu, de la prune aigre et des pêches", explique Koh Yung Shen, propriétaire du Backdoor Bodega. L'AstraZeneca devient l'ExtraGineca, un breuvage à base de London dry gin et de Pimm's, des liqueurs typiquement britanniques. Les cocktails sont vendus dans des bouteilles "monodoses" de 100 millilitres. Le bar effectue en moyenne 20 à 30 livraisons par jour. Comptez environ 8 euros par flacon.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.