Cet article date de plus d'un an.

L'inflation repasse sous les 5% en France pour la première fois depuis plus d'un an et s'établit à 4,5% en juin, selon l'Insee

La hausse des prix a ralenti en France pour le deuxième mois d'affilée, rapporte vendredi l'Institut national de la statistique et des études économiques.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Une femme fait ses courses dans un supermarché de Montaigu (Vendée), le 25 juin 2023. (MATHIEU THOMASSET / HANS LUCAS / AFP)

La hausse des prix a ralenti en France pour le deuxième mois d'affilée, s'établissant à 4,5% sur un an en juin, a annoncé l'Insee dans une première estimation publiée vendredi 30 juin. L'inflation était de 5,9% en avril et de 5,1% en mai. Pour la première fois depuis avril 2022, l'indicateur repasse donc sous les 5%.

Cela est dû à un ralentissement de la hausse des prix de l'alimentation, qui atteint 13,6% sur un an en juin, contre 14,3% le mois précédent, détaille l'Institut national de la statistique et des études économiques. "Les prix de l'alimentation (notamment hors produits frais) ralentissent pour le troisième mois consécutif", note l'Insee.

Ce ralentissement de l'inflation s'explique également par un recul de 3% sur un an des prix de l'énergie. "Les prix des services augmentent à un rythme proche" de celui de mai, en hausse de 2,9% en juin contre 3% le mois précédent, précise l'Insee. "Ceux des produits manufacturés accélèrent légèrement du fait du début plus tardif des soldes d'été", qui ont démarré mercredi 28 juin. La hausse de ce dernier indicateur est de 4,3% sur un an en juin, contre 4,1% en mai, selon l'estimation de l'Insee.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.