Veolia-Suez : Engie réfléchit jusqu'au 5 octobre

Rebondissement dans le feuilleton Veolia-Suez, mercredi 30 septembre. Le premier est prêt à repousser son offre de rachat, comme lui demande son concurrent.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le coup de poker de Veolia, tenté mercredi 30 septembre à quelques heures du conseil d’administration d’Engie, se révèle gagnant. Mercredi soir, ce dernier a dit oui à l’offre améliorée de Veolia, qui passe de 15,50 euros à 18 euros pour chaque action d’Engie de Suez, soit un total de 3,4 milliards d’euros. Engie demande toutefois à Veolia d’étendre sa proposition jusqu’au lundi 5 octobre.

Suez refuse tout net

Avant même de connaître la réponse d’Engie, le conseil d’administration de Suez a repoussé ces nouvelles avances, car ces propositions "restent floues et ne garantissent pas l'intérêt des actionnaires et des parties prenantes". Suez affirme vouloir continuer à se battre. Veolia espère de son côté créer un futur champion français, leader mondial de la transition écologique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo de la multinationale française Veolia, leader mondial du traitement de l\'eau et des déchets.
Le logo de la multinationale française Veolia, leader mondial du traitement de l'eau et des déchets. (ALEXANDER POHL / NURPHOTO / AFP)