Usine GM&S dans la Creuse : première réunion avec les constructeurs lundi prochain

L'usine GM&S sera le premier dossier industriel du nouveau chef de l'État. Les salariés savent qu'il jouent leur avenir dans les jours à venir. En direct de La Souterraine (Creuse), Sandrine Feydel fait le point pour France 3. 

France 3

La mobilisation des salariés de GM&S à La Souterraine (Creuse) porte déjà ses fruits. "On l'a appris tout à l'heure, une réunion va avoir lieu lundi à la préfecture entre les syndicats, le potentiel repreneur et les constructeurs Peugeot et Renault", dévoile Sandrine Feydel, en direct sur place. C'est d'eux dont dépend la survie de l'entreprise, une réunion cruciale car, sans accord, les salariés risquent la liquidation judiciaire le 23 mai.

Certains salariés vivent leur sixième restructuration 

"Alors face à cette échéance, les salariés ne relâchent pas la pression, ils en appellent au nouveau gouvernement, et ils viennent d'être rejoints dans leur combat par la CGT nationale qui appelle à une manifestation mardi en ville et devant l'entreprise", poursuit la journaliste. "Les salariés espèrent ici que cette mobilisation déclenchera à nouveau les commandes de Renault et Peugeot et permettra de sauver leur emploi. Ils sont déterminés et à bout : certains vivent leur sixième restructuration, et ils le rappellent : ils n'ont plus rien à perdre", conclut-elle.
Le JT
Les autres sujets du JT
Les salariés creusois de l\'équipementier automobile GM&S, le 19 avril 2017, à Paris.
Les salariés creusois de l'équipementier automobile GM&S, le 19 avril 2017, à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)