Le groupe Sanofi prévoit plus de 400 départs volontaires en France et en Allemagne

Près de 300 de ces départs volontaires sont prévus en France.

Le logo de Sanofi lors d\'une réunion du groupe, à Paris, le 2 mai 2018.
Le logo de Sanofi lors d'une réunion du groupe, à Paris, le 2 mai 2018. (ERIC PIERMONT / AFP)

Le groupe pharmaceutique Sanofi a dévoilé, mercredi 19 juin, un plan de départs volontaires devant aboutir à la suppression de 466 postes au sein de ses activités de recherche et de développement en France et en Allemagne. Près de 300 sont prévus dans l'Hexagone, selon Marc Bonnefoi, vice-président chargé des opérations R&D du groupe.

Sanofi compte actuellement près de 4 000 collaborateurs chargés de la recherche et du développement en France et 1 500 en Allemagne, sur un total de 15 000 au niveau mondial dans ce type d'activités. Ces suppressions de poste avaient été annoncées dès le lundi 17 juin par la CGT et la CFDT.

Des suppressions qui s'ajoutent d'autres

En décembre, le groupe pharmaceutique avait également communiqué sur un nouveau plan mondial de transformation. Au total, 700 postes, en grande majorité dans les fonctions support, seront ainsi supprimés en France d'ici à fin 2020, également soumise à volontariat. En mars, sa division commerciale avait annoncé un projet de suppression de 230 postes dans ses activités commerciales hexagonales. Fin avril, le groupe avait renoncé à délocaliser en Hongrie certains services support implantés en France.