Pénurie de matières premières : la flambée des prix touche le secteur alimentaire

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pénurie de matières premières : la flambée des prix touche le secteur alimentaire
Article rédigé par
G.de Florival, D.Basier, K.Lempereur, N.Ramaherison, P.Wursthorn, A.Locascio, P.Caron, S.Fel, C.Berbett-Justice - France 2
France Télévisions

La hausse des prix se confirme dans le secteur alimentaire. Jeudi 16 septembre, les patrons des grandes enseignes de supermarché alertent les consommateurs. Pourquoi une telle augmentation des prix des fruits, légumes, des œufs ou des pâtes ? 

Le panier de courses pourrait-il bientôt coûter plus cher ? L'augmentation des prix est déjà visible sur les marchés "sur tous les produits, patates, oignons, carottes, tomates"selon un consommateur. Un autre client constate l'augmentation du prix des pommes, dont le kilo chez un marchand est passé d'1,80 euro à 2,50 euros. Les commerçants, eux, constatent une hausse des prix chez leurs fournisseurs. "L'aubergine est passée de 2,50 à presque 4 euros, donc on est quasiment à 50% d'augmentation et on ne sait pas pourquoi", lance l'un d'entre eux sur le marché. 

Des matières premières plus chères

À l'origine de cette flambée des prix, la demande mondiale qui explose, avec la reprise économique, et les aléas climatiques qui ont affecté les récoltes. Le prix des matières premières s'envole : le sucre a pris 45%, et le blé 32%, par exemple. Cela se répercute sur les produits transformés, ou sur les coûts de production des éleveurs. Résultat, le prix de la volaille a augmenté de 23% et celui des œufs de 10%. Pour le moment, en rayon, l'impact est limité, mais cela pourrait bientôt se faire ressentir sur le ticket de caisse. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Industrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.