Industrie : Saint-Louis va fermer deux de ses sucreries en France

L'industriel Saint-Louis veut fermer deux de ses quatre sucreries en France à partir de 2020 dont celle de Cagny dans le Calvados, un village qui s'est pourtant construit autour de l'entreprise.

FRANCE 3

C'est un coup de massue pour les 85 salariés de la sucrerie Saint-Louis de Cagny (Calvados). Au printemps 2020, le site de production va fermer ses portes. Une décision de la maison-mère, le groupe allemand Südzucker. Créée il y a 68 ans, l'usine est victime de la nouvelle donne du marché du sucre. Depuis la suppression des quotas, l'Europe est en surproduction et les cours mondiaux baissent.

250 suppressions de poste en France

Le site de Cagny sera transformé en site de stockage de sucre et de mélasse, seuls huit postes seront maintenus. C'est tout un bassin d'emploi qui est touché. "Ici il y a 90 CDI, 70 personnes saisonnières plus toutes les boîtes de sous-traitances. Une sucrerie c'est un bassin d'emploi de 500 salariés", déplore Loïc Touzé, délégué Force ouvrière. Dans la commune de 1 200 habitants, la nouvelle est sur toutes les lèvres. En France, le groupe Südzucker prévoit la suppression de 250 emplois.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'industriel Saint-Louis veut fermer deux de ses quatre sucreries en France à partir de 2020 dont celle de Cagny dans le Calvados, un village qui s\'est pourtant construit autour de l\'entreprise.
L'industriel Saint-Louis veut fermer deux de ses quatre sucreries en France à partir de 2020 dont celle de Cagny dans le Calvados, un village qui s'est pourtant construit autour de l'entreprise. (FRANCE 3)