Clear Fashion, l'application pour "acheter ses vêtements en conscience"

Séverine Mermilliod, journaliste pour "We Demain", a passé son dressing au scanner d'une nouvelle application pour le magazine. Elle évoque ses résultats dans le JT du soir de franceinfo mercredi 26 février.

franceinfo

"J'espérais de meilleures notes. C'est une petite désillusion. Je me suis aperçue que beaucoup de mes vêtements faisaient partie de ce qu'on appelle la mode éphémère (Zara, Maje, H&M...) donc j'ai obtenu des notes moyennes sur l'application Clear Fashion en scannant leur étiquette", concède la journaliste de We Demain Séverine Mermilliod.

Cette application "permet de pouvoir voir l'impact écologique et humain de nos vêtements. Il y a quatre critères : environnement, santé, humains et animaux", précise-t-elle. L'application, similaire à Yuka pour les aliments, compte "95 000 utilisateurs en cinq mois".

Transparence

Elle est utile pour "acheter en conscience" et mieux choisir ses vêtements, car Séverine Mermilliod rappelle que "cette industrie est une des plus polluantes : 20% des eaux usées de la planète à cause des teintures chimiques et 10% des émissions de CO2".

"Les marques qui ont accepté de répondre à We Demain disent apprécier cette transparence et s'engagent dans ce combat", conclut-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Séverine Mermilliod
Séverine Mermilliod (FRANCEINFO)