Cet article date de plus de quatre ans.

Arnaud Montebourg : "Il ne s'agit pas de sauver Alstom, il s'agit de préserver Belfort"

Comme beaucoup d'autres élus, Arnaud Montebourg lance un appel au gouvernement à propos de la fermeture du site d'Alstom à Belfort. L'ancien ministre du redressement productif demande que soient préservées "les 400 familles qui travaillent dans cette usine".

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Arnaud Montebourg, le 10 septembre 2016. (THOMAS SAMSON / AFP)

Après l'annonce de la direction d'Alstom d'arrêter la production de trains à Belfort d'ici 2018, Arnaud Montebourg lance un appel à Manuel Valls et au gouvernement. "Il ne s'agit pas de sauver Alstom, il s'agit de préserver Belfort" a-t-il déclaré.

"Le premier ministre a indiqué que le gouvernement allait se réunir pour trouver une solution pour Belfort. Je demande solennellement au Premier ministre et au gouvernement de faire en sorte que le cœur de la filière ferroviaire qui se trouve à Belfort et ses 400 familles qui travaillent dans cette usine de locomotives soient préservés et que la décision qui sera prise soit une décision de préservation du site et des activités économiques d'Alstom Belfort", a dit l'ancien ministre du redressement productif.

Alstom prévoit de délocaliser la production de Belfort à Reichshoffen en Alsace. Ce lundi matin, une réunion interministérielle est prévue à l'Élysée à 8h30.

Arnaud Montebourg sur Alstom : "Il s'agit de préserver Belfort"
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.