Aéronautique : l’État dévoile un plan pour le secteur miné par la crise sanitaire

Après un plan pour sauver l'industrie du tourisme et un plan pour l'automobile, c'est au tour de l'aéronautique de bénéficier de 15 milliards d'euros d'aides. L’État veut soutenir cette filière qui représente plus de 200 000 emplois.

France 3

Sortir le secteur aéronautique de la zone de turbulences, c'est l'objectif du plan de soutien dévoilé mardi 9 juin par Bruno Le Maire. "Nous décrétons l'état d'urgence pour sauver notre industrie aéronautique, pour lui permettre d’être plus compétitive et plus décarbonée au 21e siècle", indique le ministre de l’Économie.

Les entreprises sont à l’arrêt

L’État va débourser 15 milliards d'euros au total pour soutenir un secteur touché de plein fouet par la chute du trafic aérien et qui emploie plus de 200 000 personnes en France. Airbus n'a enregistré aucune commande le mois dernier. "Il fallait que l’État donne le signal pour que derrière, dans les plans sociaux qui vont intervenir, on puisse avoir des arguments à faire valoir pour protéger l'emploi", précise Jean-François Knepper, délégué central FO Airbus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un airbus A350 qui s\'apprête à décoller (illustration).
Un airbus A350 qui s'apprête à décoller (illustration). (CHRISTOF STACHE / AFP)