Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Un élu PS conteste la refiscalisation des heures supplémentaires

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2 - Camille Bourleaud et David Da Meda
Article rédigé par
France Télévisions

Thierry Mandon, porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée, remet en cause cette mesure prise après l'arrivée de François Hollande au pouvoir.

Un an après la suppression du dispositif de défiscalisation des heures supplémentaires, certains socialistes remettent en cause cette décision. Thierry Mandon, porte-parole du groupe socialiste à l'Assemblée nationale et élu de l'Essonne, se demande s'il fallait vraiment revenir sur cette mesure de la présidence Sarkozy. Elle permettait aux salariés de ne pas prendre en compte ces heures lors de leur déclaration d'impôts.

Mais Thierry Mandon parle d'une erreur et propose de réintroduire une franchise fiscale pour les salariés les plus modestes. Sur son site, il estime précisément qu'"il appartient aux parlementaires de faire le bilan en s’assurant que, pour les heures vraiment exceptionnelles et faiblement rémunérées car réalisées par des salariés modestes, cette mesure n'aura pas eu un impact sur leur pouvoir d’achat". Il estime qu'en revanche, "les heures supplémentaires systématiques", qui elles "détruisent l’emploi, continueront à être fiscalisées ce qui est juste".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.