Impôts : Emmanuel Macron pense à une baisse pour les classes moyennes

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
Vers une baisse des impôts pour les classes moyennes en France ? -
Impôts : Emmanuel Macron pense à une baisse pour les classes moyennes Vers une baisse des impôts pour les classes moyennes en France ? - (France 3)
Article rédigé par France 3 - D. Boéri
France Télévisions
France 3
Dans le journal L’Opinion, lundi 15 mai, Emmanuel Macron a dit songer à baisser les impôts pour les classes moyennes, les personnes ayant des revenus de 1 500 à 2 500 euros par mois. Explications en plateau avec David Boéri.

Le président de la République tient à tourner la page des retraites et s’est engagé à une baisse d'impôts pour la classe moyenne. Mais qui y appartient ? “Le terme n’a aucune définition officielle, c’est une solution beaucoup plus politique qu’économique”, explique le journaliste David Boeri, présent, lundi 15 mai, sur le plateau du 19/20. Dans le journal L’Opinion, Emmanuel Macron parle “de ceux qui sont trop riches pour être aidés et pas assez riches pour bien vivre”, ayant des revenus de 1 500 à 2 500 euros par mois.

Des mesures chères ?

La baisse de la fiscalité pourrait concerner près de 10 millions de ménages. Pour baisser les impôts pour cette tranche de la population, "il est possible de baisser le taux d’imposition de la 1ere tranche de revenus, comme en 2019 ou de revoir le quotient familial en doublant la part du premier enfant”, relève David Boéri. Mais ces mesures coûtent chères et ne s’appliquent pas directement aux classes moyennes. Il est aussi possible d’individualiser la prime d'activité ou revoir les niveaux de cotisation sociale pour les salariés en fonction des revenus. “L’amélioration du niveau de vie doit être visible, sans pour autant faire plonger le déficit public”, conclut le journaliste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.