Économie : le Portugal veut faire revenir ses exilés

Le gouvernement portugais veut inciter ses expatriés à revenir au pays en promettant des avantages fiscaux. Le pays fait face au vieillissement de sa société.

FRANCE 2

Le gouvernant portugais s'est fixé comme objectif de faire revenir les expatriés et propose des baisses d'impôts drastiques dès le 1er janvier. Lurdes Costa a donc décidé d'enfin rentrer au Portugal pour créer son institut de beauté. Elle souhaite profiter du cadeau fiscal du gouvernement pendant cinq ans. Par exemple, quelqu'un qui gagne 2 000 € par mois n'aura que 1 000 € à déclarer aux autorités financières. Au lieu de payer 4 480 € d'impôts, ils ne débourseront que 1 210 €. Ces mesures sont "une nécessité pour l'État, car d'après le gouvernement socialiste près de 500 000 personnes ont quitté le Portugal entre 2010 et 2015", précise la journaliste Sophie Lanson. Cette main-d'œuvre commence ainsi à manquer.

Une mesure polémique

Chez Pedrosa & Rodrigues, une entreprise de confection textile de 160 salariés, le constat est sans appel. Le manager Miguel Pedrosa Rodrigues cherche depuis plusieurs mois à recruter 15 ouvriers, en vain. Baisser les impôts pour inciter au retour des expatriés n'est pas suffisant selon lui, mais serait un plus pour attirer ceux qui ont un gros revenu et qui cherchent des avantages fiscaux. Dans le pays, la mesure fait polémique. Certains Portugais trouvent la mesure injuste et craignent des fractures au sein de la société. La mesure n'est valable qu'à la condition d'avoir quitté le Portugal pendant au moins trois ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le gouvernement portugais veut inciter ses expatriés à revenir au pays en promettant des avantages fiscaux. Le pays fait face au vieillissement de sa société.
Le gouvernement portugais veut inciter ses expatriés à revenir au pays en promettant des avantages fiscaux. Le pays fait face au vieillissement de sa société. (FRANCE 2)