Près d'une grande ville sur cinq augmentera la taxe foncière cette année, selon l'Association des maires de France

Le président de l'AMF, David Lisnard, a ajouté que "le prélèvement foncier" progressera automatiquement dans l'ensemble des communes, "parce qu'il est réajusté du montant de l'inflation".
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président de l'Association des maires de France (AMF) et maire LR de Cannes, David Lisnard, le 17 mai 2023 à Matignon, à Paris. (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Elle constitue l'un des seuls leviers fiscaux encore à disposition des maires, depuis la suppression de la taxe d'habitation sur les résidences principales. La taxe foncière va augmenter cette année pour 19% des villes de plus de 40 000 habitants, a annoncé mercredi 31 mai le président de l'Association des maires de France (AMF), David Lisnard.

"Il y a 19% des communes [de plus de 40 000 habitants] qui vont augmenter leur taux de taxe foncière, donc 81% des communes [de cette taille] qui ne vont pas l'augmenter", a déclaré le maire LR de Cannes sur Radio J. Le président de l'AMF a toutefois reconnu que "le prélèvement foncier" progressera automatiquement dans l'ensemble des communes "parce qu'il est réajusté du montant de l'inflation".

La hausse des taxes foncières a donné lieu à des controverses entre les communes et le gouvernement. L'augmentation de 52% de la taxe foncière à Paris, voulue cette année par la maire PS Anne Hidalgo, a été critiquée par les ministres Clément Beaune et Gabriel Attal, à qui l'on prête des ambitions municipales en 2026. Selon l'Union nationale des propriétaires immobiliers (Unpi), la taxe foncière dans son ensemble (base et taux) a augmenté en moyenne de 4,7% entre 2021 et 2022, dans les 200 plus grandes villes du pays.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.