Lutte contre les fraudes fiscale et sociale : l'Etat a récupéré 20 milliards d'euros en 2014

Ce montant est en hausse par rapport à 2013 : Bercy avait prélevé quelque 18 milliards d'euros.

Le ministère de l\'Economie et des Finances, dans le 12e arrondissement de Paris.
Le ministère de l'Economie et des Finances, dans le 12e arrondissement de Paris. (MANUEL COHEN / AFP )

Est-ce un effet du renforcement des moyens de contrôle de Bercy ? Les redressements pour fraude fiscale et sociale sont en hausse pour l'année 2014, selon les chiffres publiés, mardi 23 juin, par le comité national de lutte contre la fraude.

L'administration a procédé, l'année passée, à des redressements fiscaux de 15,3 milliards d'euros de droits, assortis de près de 4 milliards d'euros de pénalités, et à 852,6 millions de redressement pour fraude sociale, soit un total de plus de 20 milliards d'euros. Pour 2013, Bercy avait prélevé quelque 18 milliards d'euros (pénalités comprises).

427 millions d'euros pour le travail illégal et les cotisations

Le comité estime que les redressements opérés par la sécurité sociale en 2014 ont augmenté de 34% par rapport à 2013. Les fraudes découvertes portant sur les cotisations ou le travail illégal ont rapporté 427 millions d'euros à elles toutes seules (+38,5% par rapport à 2013). Les fraudes aux prestations concernent, elles, 424,96 millions d'euros (+29,9%).

Comme le reste, le montant de la fraude redressée par Pôle emploi a encore augmenté en 2014 : 79,7 millions d'euros, soit une progression de 36% par rapport à l'année précédente.

Enfin, la douane a redressé 356,9 millions d'euros. Cela représente une augmentation de 10,5% sur un an, notamment due grâce à l'interception de 422 tonnes de tabac de contrebande.