Multinationales : 136 pays se sont mis d'accord pour une taxation mondiale

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Multinationales : 136 pays se sont mis d'accord pour une taxation mondiale
FRANCE 3
Article rédigé par
M-P.De Gorce, G.De Florival, S.Agrabi, P.Bouchetou - France 3
France Télévisions

Depuis 2016, des négociations étaient menées pour tenter d'instaurer une taxation des multinationales. 136 pays se sont mis d'accord pour imposer une taxation minimale à 15%. Cet accord doit être validé fin octobre au sommet du G20 à Rome (Italie).

C'est une offensive mondiale inédite contre l'évasion fiscale. 136 pays se sont mis d'accord pour un impôt d'au moins 15% sur les grandes sociétés. Le ministre français de l'Économie, Bruno Le Maire, salue une révolution fiscale : "Enfin, les géants du numérique vont payer leur juste part d'impôts dans les pays, dont la France, dans lesquels ils font des profits. Enfin, nous pourrons lutter avec plus d'efficacité contre l'optimisation fiscale grâce à un impôt minimal dont le taux a été fixé à 15%".

Ce nouvel impôt rapporterait 5,9 milliards d'euros à la France

Visées par cet accord, les multinationales qui génèrent au moins 750 millions d'euros de chiffre d'affaires. Le nouvel impôt rapporterait 130 milliards d'euros au niveau mondial. En France, ce sont 5,9 milliards d'euros qui rentreraient dans les caisses de l'État. Mais cet accord reste insuffisant pour certains. "C'est un accord au rabais parce qu'il y a d'énormes exonérations qui ont été autorisées, notamment sous la pression de paradis fiscaux comme l'Irlande. Donc on pourrait se retrouver avec des multinationales qui ne paient pas 15% de l'impôt, mais finalement 2 à 3%", indique Quentin Parrinello, porte-parole d'Oxfam France pour la justice fiscale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.