Camions : à quoi va servir la nouvelle vignette ?

Le gouvernement travaille sur la mise en place de vignettes sur les pares-brise des camions de chauffeurs étrangers et français au grand dam de la Fédération du transport.

France 3

Une vignette pourrait bien refaire son apparition sur les pare-brises des poids lourds. Une entreprise normande des transports n'en veut pas. "S'il y a une taxation nouvelle, nous ne ferons plus de résultats, voire nous perdrons de l'argent", affirme François Baudoin, président de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR), en Bretagne. Il n'est plus question de l'écotaxe et des portiques, abandonnés en 2014.

Des vignettes forfaitaires

Cette fois les entreprises de transport devraient acheter des vignettes forfaitaires à la semaine, au mois ou à l'année. Les routiers français seront concernés, mais pour le gouvernement, il s'agit avant tout de taxer les transporteurs étrangers. Le gouvernement doit absolument trouver des recettes supplémentaires. D'après un récent rapport, il faudrait 1,3 milliard d'euros à l'État pour entretenir correctement son réseau routier. Il n'y consacre aujourd'hui que 800 millions. La nouvelle taxe pourrait rapporter les 500 millions d'euros manquants. La Fédération des transporteurs estime, elle, être suffisamment mise à contribution. Cette vignette pourrait voir le jour en 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un portique écotaxe sur l\'autoroute A25 près d\'Armentières (Nord), en 2013.
Un portique écotaxe sur l'autoroute A25 près d'Armentières (Nord), en 2013. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)