Bretagne : des milliers de contribuables obligés de corriger leur déclaration de revenus à cause d'un bug informatique

Plus de 300 000 foyers sont concernés dans toute la région. Les montants des prestations qu'ils ont reçues de la part de l'assurance-maladie n'ont pas été pris en compte.

Article rédigé par
Guy Registe - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Illustration de la déclaration de revenus sur internet. (JULIO PELAEZ / MAXPPP)

Des milliers de contribuables bretons ont dû corriger leur déclaration de revenus ou sont en train de le faire à cause d'un bug informatique à la Direction générale des finances publiques (DGFIP). Ce dysfonctionnement a empêché la prise en compte, dans leur feuille d'impôts, des montants versés par l'assurance-maladie, a appris franceinfo auprès de la caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) d'Ille-et-Vilaine vendredi 21 mai, confirmant une information du quotidien Ouest France.

>>> Impôts : la crise sanitaire complique la déclaration.

En Ille-et-Vilaine, 138 000 foyers sont concernés, plus de 300 000 pour toute la Bretagne. En principe, chaque année, l'assurance-maladie transmet à l'administration fiscale le montant des indemnités perçues (pour un arrêt maladie, congé maternité ou paternité, ou encore les pensions d'invalidité). Ensuite, ces versements sont censés être intégrés automatiquement aux déclarations qui sont préremplies. Mais ce bug informatique a empêché le déroulement de ce transfert automatique.

Les assurés doivent corriger l'erreur

Dès que la caisse primaire d'assurance-maladie d'Ile-et-Vilaine a été informée de cet incident, des courriers ont été adressés aux assurés concernés, à partir du 14 mai. Ils doivent maintenant corriger l'erreur sur leur déclaration de revenus en ajoutant les sommes perçues.

Pour trouver le montant exact à déclarer, "il faut se reporter sur le compte ameli.fr, trouver l'onglet 'mes démarches' et télécharger le relevé fiscal indiquant la somme à ajouter à votre feuille d'impôts", précise la CPAM d'Ille-et-Vilaine. La caisse primaire d'assurance-maladie affirme que tous les assurés concernés ont été mis au courant de cet incident.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Impôts

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.