Cet article date de plus de cinq ans.

Baisses des dotations de l'État : les départements sonnent l'alerte

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Baisses des dotations de l'État : les départements sonnent l'alerte
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Certains menacent parfois de ne plus payer le RSA. Retour sur le conflit.

Face à la baisse des dotations de l'État, les départements se disent asphyxiés et brandissent une menace : celle de couper les robinets des minama sociaux et notamment du RSA, ou à défaut, de procéder à une augmentation massive des impôts. "Nous sommes obligés de faire appel, hélas, aux contribuables", note Pierre Bédier, l'un des quatre présidents de département d'Ile-de-France qui menacent aujourd'hui.

Trouver une solution

Dans les Yvelines, les impôts locaux devraient augmenter : +125 euros en moyenne par foyer. Payer plus pour financer les départements, tous les habitants ne l'acceptent pas. Si les dépenses augmentent, c'est en partie à cause de la hausse du nombre de bénéficiaires du RSA (+10% par an dans le département). Car depuis 2004, c'est le département qui gère le RSA. Au départ, le coût était compensé par l'État. Mais avec le temps, l'État donne de moins en moins. Résultat : en  2012, il manquait 1,5 milliard d'euros. En 2015, ce serait plus de quatre milliards. Et les Yvelines ne sont pas le seul département à sonner l'alerte. Entre les départements et Matignon, les négociations continuent pour trouver une solution de financement.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Impôts

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.