VIDEO. Fin de la trêve hivernale : une gardienne d'immeuble expulsée après un licenciement

Licenciée en 2009, elle pouvait garder son ancien logement de fonction contre un loyer, mais elle affirme qu'on ne lui a jamais présenté le bail à signer.

ANTHONY JOLLY et ALAIN LOCASCIO - FRANCE 2

Avec la fin de la trêve hivernale, certaines familles ont de nouveau peur d'être expulsées de leur logement. Le répit s'est achevé mardi 1er avril à 6 heures pour des milliers de personnes poursuivies pour impayés de loyers. Et certaines d'entre elles sont prises dans un véritable imbroglio juridique.

Licenciée, elle penser pouvoir garder son logement de fonction 

C'est le cas de Lila Houri, mariée et mère de cinq enfants. Elle doit en effet quitter son ancien logement de gardienne. En litige juridique avec son ancien employeur, elle anticipe la venue des huissiers en faisant ses valises. Licenciée en 2009, elle pouvait garder son ancien logement de fonction contre un loyer, mais elle affirme qu'on ne lui a jamais présenté de bail à signer. Faute de document officiel, la famille Houri est donc assimilée à des squatters. La trêve hivernale, qui interdit les expulsions locatives, avait débuté le 1er novembre et s'est achevée lundi soir. 

Lila Houri plie ses affaires en attendant le passage d\'un huissier de justice, qui devrait lui signifier son expulsion, le 1er avril 2014.
Lila Houri plie ses affaires en attendant le passage d'un huissier de justice, qui devrait lui signifier son expulsion, le 1er avril 2014. ( FRANCE 2 / FRANCETV INFO)