Rénovation énergétique : près de 650 000 aides accordées par l'État en 2021 dans le cadre de MaPrimeRenov'

Le dispositif qui vise à aide financièrement les propriétaires dans leurs travaux de rénovation énergétique a financé 4,5 fois plus de dossier qu'en 2020, année de son lancement.

Article rédigé par
Clémentine Vergnaud - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un artisan réalise l'isolation de la façade d'un bâtiment dans le cadre de travaux de rénovation énergétique, à Auch (Gers), le 30 janvier 2018. (SEBASTIEN LAPEYRERE / MAXPPP)

L'État, via l'Agence nationale de l'habitat (Anah), a accordé en 2021 644 073 aides dans le cadre de MaPrimeRénov', un dispositif visant à aider les particuliers dans le financement de leurs travaux de rénovation énergétique, a annoncé l'Anah dans un communiqué ce mercredi. C'est 4,5 fois plus d'aides qu'en 2020, année de lancement de MaPrimeRénov'. L'Agence nationale de l'habitat se félicite ainsi de "résultats exceptionnels" et d'une "forte dynamique", avec 2,06 milliards d'euros d'aides distribuées. "En seulement deux ans, MaPrimeRénov' est devenue le principal levier de la rénovation énergétique en France", assure l'Anah.

La quasi-totalité des aides ont concerné des propriétaires occupants (98%). La moitié des logements rénovés sont en milieu rural. Le changement du système de chauffage est la principale utilisation des primes (70%), devant l'isolation (26%). Parmi les ménages aidés dans leurs travaux de rénovation énergétique grâce à MaPrimeRénov', 63% sont modestes et très modestes. La moyenne des aides versées, proportionnelles aux revenus du ménage, oscille entre 1 000 et 3 000 euros.

En 2021, MaPrimeRénov' s'est élargie à tous les propriétaires. En effet, les copropriétés peuvent en bénéficier pour une rénovation énergétique globale depuis le 1er juillet 2021 et les propriétaires bailleurs depuis le 1er juillet. Au total, près de 22 000 logements ont été rénovés dans le cadre de l'aide apportée aux copropriétés. "MaPrimeRénov' a permis d'amplifier l'offre de financements pour la rénovation énergétique des logements, tout en améliorant l'efficacité des travaux", explique l'Agence nationale de l'habitat.

Une simplification du dispositif en 2022

L'année 2022 devrait voir le dispositif MaPrimeRénov monter en puissance, grâce au lancement au début de l'année de France Rénov, "point d'entrée unique de tous les parcours de travaux", explique l'Anah. L'objectif est de regrouper les dispositifs existants dans un souci de "clarification et harmonisation". "Avec France Rénov', l'Agence pilote désormais la politique de rénovation des logements de bout en bout, de l'information à la distribution des aides, en passant par l'accompagnement des ménages tout au long de leur parcours de travaux", se félicite l'Anah.

L'Agence nationale de l'habitat a également pour but de "mieux cibler les passoires thermiques et renforcer l'accompagnement des plus modestes". MaPrimeRénov' sérénité a ainsi été lancée pour permettre "des financements plus avantageux et un accompagnement personnalisé". Cela devrait concerner 5,5 millions de propriétaires occupants aux revenus modestes. Enfin, l'Anah prévoit de resserrer le dispositif MaPrimeRénov' pour les seuls logements construits il y a plus de 15 ans. "Cette évolution permet de cibler davantage les logements les plus anciens, qui ne bénéficient pas des normes récentes les plus exigeantes en matière d'efficacité énergétique."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Immobilier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.