Immobilier : vers un durcissement des prêts bancaires à l'achat

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Immobilier : vers un durcissement des prêts bancaires à l'achat
France 3
Article rédigé par
G. de Florival, L. Le Moigne, J. Blondel, D. Fuchs - France 3
France Télévisions

Les banques sont rappelées à l'ordre. Les établissements financiers pourraient être punis en cas de manque de sévérité, notamment si le taux d'endettement est supérieur à 35%. Une mauvaise nouvelle pour ceux à la recherche d'un logement, alors que les demandes de prêts montaient en flèche.

C'est le moment idéal pour acheter un logement et devenir propriétaire en Picardie pour Samir Cheurfa, ingénieur et bénéficiaire d'un crédit immobilier. "On arrive aujourd'hui à des mensualités qui sont très proches des loyers en ce moment dans la région" explique-t-il. Comme Samir, de nombreux Français ont pu profiter de taux bas et d'une clémence de la part des établissements bancaires, de quoi battre des records en termes de prêts immobiliers signés l'année passée.

Un encadrement de nouveau plus sévère

Face à ces prêts beaucoup plus simples, le gouvernement compte agir et prendre des mesures. Si les établissements n'appliquent pas certaines règles comme le taux d'endettement à 35%, des sanctions seront à prévoir. Pour Maël Bernier, porte-parole de Meilleurtaux.com, certains établissements ont été plus cléments que d'autres. "Au lieu de déroger à hauteur de 20%, ont été plutôt placés autour des 30% de dérogation, mais très ciblés, principalement sur les primo-accédants", indique-t-elle. Ce durcissement pourrait mettre à l'écart les foyers les plus modestes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prix de l'immobilier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.