Logements sociaux : Rennes, un exemple ?

À Rennes, les demandeurs sociaux attendent généralement moins d'un an avant d'obtenir un logement social.

France 2

Rennes compte parmi les bons élèves, en matière de logement social. Dans l'agglomération, la durée moyenne pour obtenir un de ces appartements est de seulement un an.
Gwenola Carillo vit dans un HLM depuis 2013. En arrêt maladie et seule avec sa petite fille, la jeune femme habite dans un T3 de 70 m2. "Je suis à 473 euros de loyer sans les APL", confie la locataire, au micro de France 2. Mieux, elle a même eu le choix de son appartement. "J'ai eu deux propositions en l'espace d'un an", affirme-t-elle.

Pas de favoritisme

L'agglomération a mis en place un guichet unique. Ici, le locataire enregistre son dossier. Tout est passé en revue : sa situation familiale, ses revenus...Les informations sont ensuite transformées en points. Par exemple, une personne avec un enfant aura six points, et quatre points supplémentaires si elle est en CDD. Elle aurait davantage de points si elle était au chômage. Ce nombre de points permet d'être placé automatiquement sur une liste d'attente.
Le système est plus rapide et évite tout favoritisme. "On ne peut pas faire passer quelqu'un avant quelqu'un d'autre", assure Mathieu Halgand, agent instructeur.
Sur la métropole de Rennes, 3 750 logements sont créés chaque année. La moitié est réservée aux demandeurs sociaux.

Le JT
Les autres sujets du JT