Logements sociaux : l'application de la loi SRU est-elle une bonne chose ?

À Vichy, la ville de 25 000 habitants est championne de France des logements vides.

France 2

Les villes qui ne respectent pas les quotas de logements HLM sont dans le viseur du gouvernement. En témoigne l'action coup-de-poing du ministre de la Ville ce 25 septembre à Ormesson-sur-Marne. Mais certaines villes font face à des logements vides. C'est le cas de Vichy (Allier) qui compte pas moins de 4 000 logements vacants, faute de demandes.

Une amende salée

Pourtant l'adjoint au maire et la directrice des HLM ne ménagent pas leur peine pour attirer du monde. Problème, la population a diminué. "Avec la loi SRU, qui nous a poussés à construire des logements sociaux pour atteindre les fameux 20%, on a continué malgré une absence de demandes à produire du logement social alors qu'il n'y en avait pas véritablement besoin", explique Frédéric Aguilera, adjoint chargé de l'urbanisme (LR).

Il y a 15% de logements sociaux à Vichy, mais comme la loi ne prend pas en compte les logements vides, le préfet vient d'envoyer une amende plutôt salée : 172 611 euros. Pour le moment, la ville refuse de payer et a intenté un recours administratif.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un chantier de logements sociaux à Fresnes (Val-de-Marne), le 18 avril 2014. 
Un chantier de logements sociaux à Fresnes (Val-de-Marne), le 18 avril 2014.  ( MAXPPP)