Cet article date de plus de cinq ans.

La sous-location se développe

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
La sous-location se développe
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions
Les gains peuvent atteindre plusieurs centaines d'euros, voire plus.

Alors que les vacances d'été battent leur plein, les sous-locations pullulent sur les sites spécialisés. Le concept est simple : il s'agit de louer le logement dont on est soi-même locataire.

Sarah Vedrenne s'est laissé tenter par l'aventure. Alors qu'elle effectue un stage de quatre mois à Bordeaux, la jeune femme occupe le logement d'une autre étudiante, actuellement en déplacement : "Il me fallait impérativement un logement car je viens de Poitiers (…) Or trouver une location pour quatre mois c'est extrêmement difficile surtout à cette période", confie la jeune étudiante, qui n'a pas hésité à opter pour la sous-location.

Un contrat signé entre les locataires

Pour le deux-pièces de 45 m2, elle débourse 500 euros par mois tout compris.  En contrepartie, elle et la locataire initiale des lieux ont signé un contrat. Une garantie pour Florence, qui occupe le logement à l'année : "Si jamais la télévision prend un coup ou quoi que ce soit", précise-t-elle avant d'ajouter : "Mais je ne pouvais pas laisser mon appartement vide pendant 4 mois (…) J'ai quand même besoin d'argent".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Immobilier

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.