Cet article date de plus d'un an.

Immobilier : quand le taux d'usure empêche d'emprunter

Publié Mis à jour
Immobilier : quand le taux d'usure empêche d'emprunter
Immobilier : quand le taux d'usure empêche d'emprunter Immobilier : quand le taux d'usure empêche d'emprunter (France 3)
Article rédigé par France 3 - D. Lachaud, S. Feydel, A. Husser, T. Guery, O. Pergament
France Télévisions
France 3

De nombreux Français sont actuellement contraints de renoncer à leur projet immobilier. En cause notamment, l'augmentation du taux d'usure.

Emprunter pour acheter son logement est plus compliqué depuis quelques semaines. Les plus modestes ne sont pas les seuls concernés. D'un côté, il y a les taux de crédit qui montent, de l'autre, il y a ce qu'on appelle le taux d'usure, soit le taux maximum auquel les banques peuvent prêter de l'argent.

10% d'augmentation de refus pour les primoaccédants

Pour calculer le taux d'usure, on additionne le taux d'intérêt avec le taux de l'assurance, les frais de dossiers et de garantie. C'est la Banque de France qui le fixe chaque trimestre. Aujourd'hui, il est en baisse : -2,40%, et ce alors que les taux d'intérêt, eux, remontent depuis quelques mois.

De nombreux Français vont devoir reporter leur projet d'achat. "Aujourd'hui, sur les primoaccédants, c'est globalement plus de 10% d'augmentation de refus", explique Sylvain Lefèvre, directeur de la Centrale de Financement. 10%, à cause du taux d'usure, précise-t-il. Les professionnels du secteur réclament que le taux d'usure, conçu pour protéger les acheteurs, soit actualisé en temps réel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.