Marseille : plusieurs destructions préventives d'immeubles

Le 5 novembre dernier, l'effondrement de deux immeubles faisait huit morts à Marseille. Quatre mois plus tard, la ville veut détruire plusieurs autres bâtiments situés dans la même rue.

FRANCE 2

Le trou béant laissé par les deux immeubles effondrés le 5 novembre dernier à Marseille (Bouches-du-Rhône) risque de s'agrandir. Un peu plus haut, rue d'Aubagne, sept autres bâtiments ne sont pas en état d'être habités. C'est la conclusion des experts qui les ont inspectés. Conséquence : la mairie va les racheter pour les rénover ou même les détruire. Un choc pour  les copropriétaires de l'immeuble situé au 71 de la rue. Ils devront bientôt céder leur bien à la mairie via des procédures à l'amiable ou des expropriations.

250 immeubles évacués

"On nous impose des choses, et on essaie de les faire bien et puis là, d'un coup, par voie de presse, on apprend qu'on est exproprié", déplore Lionel Caron, propriétaire d'un appartement. Tous les anciens locataires de ces immeubles avaient été évacués après le drame. Quatre mois après les effondrements, près de 250 immeubles ont été évacués par précaution à Marseille. 1 500 personnes sont toujours relogées à l'hôtel et attendent de savoir si elles pourront un jour réintégrer leur logement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une grue évacue, le 6 novembre 2018, les décombres de deux immeubles qui se sont effondrés la veille dans la rue d\'Aubagne, dans le centre de Marseille.
Une grue évacue, le 6 novembre 2018, les décombres de deux immeubles qui se sont effondrés la veille dans la rue d'Aubagne, dans le centre de Marseille. (EMIN AKYEL / AFP)