Hôpitaux : fusion et mutualisation à l'horizon

C'est une mesure pour lutter contre la pénurie de médecins : le regroupement des hôpitaux. Une fusion qui signifie, entre autres, la mutualisation des services et du personnel.

France 2

La docteure Béatrice Pellegrino, pédiatre, jongle désormais avec deux hôpitaux : Poissy et Mantes-la-Jolie. 30 minutes de voiture sont nécessaires pour rejoindre ses deux lieux de travail, depuis la fusion des établissements. Une mesure qui va bientôt concerner les 1 100 hôpitaux de France. Le but : lutter contre la pénurie de médecins. "Il y a eu un risque [...] de fermeture du service faute d'une équipe médicale suffisante pour assurer notamment aux urgences", explique la pédiatre.

Des Yvelines à la France entière

Parmi les avantages, le regroupement des services médicaux, qui assure proximité et efficacité : "Ça nous donne des perspectives d'avenir" sourit le docteur Etienne Leroy-Terquem, du service de cancérologie de l'hôpital de Mantes-la-Jolie, au micro de France 2. La mesure est sur le point de se généraliser : les établissements français disposent d'un an pour se regrouper et harmoniser leur offre de soin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une infirmière traite un patient atteint d\'un cancer à l\'hôpital Gustave-Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), le 8 août 2007.
Une infirmière traite un patient atteint d'un cancer à l'hôpital Gustave-Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), le 8 août 2007. (RAGUET H. / AFP)