La tour Eiffel, cible des pickpockets

La tour Eiffel accueille plus de sept millions de visiteurs par an. Les salariés protestent contre les agressions de plus en plus nombreuses.

FRANCE 2

Les employés de la tour Eiffel étaient en grève vendredi 22 mai. Selon eux, les vols et les agressions sont de plus en plus fréquentes aux abords de l'édifice.
Sept millions de personnes viennent chaque année du monde entier pour visiter et photographier la tour Eiffel. "Le symbole de Paris" pour les touristes. Mais les pickpockets sont le fléau numéro un du lieu. Pour voler les touristes ils se glissent discrètement dans les files d'attente et vont parfois jusque dans les étages, devant des employés médusés. "C'est de plus en plus. Ils sont trop trop nombreux. Des fois ils sont 20 (...) des couples, des ados", témoigne Valérie Jacques, une salariée au micro de France 2.

Des vols pourtant en baisse

Le personnel réclame une augmentation des effectifs de sécurité, notamment dans les étages, car les pickpockets seraient très agressifs lorsqu'ils sont repérés. Les autorités rappellent que la sécurité a déjà été renforcée et que contrairement aux impressions des employés, les vols ont baissé de 23% depuis le début de l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
La Tour Eiffel illuminée, le 29 mars 2014, à Paris. 
La Tour Eiffel illuminée, le 29 mars 2014, à Paris.  (MANUEL COHEN / AFP)