Réforme des retraites  : "Le gouvernement fait tout pour favoriser les très, très riches", assure Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan était l'invité du "8h30 franceinfo" de vendredi. Pour le président de Debout la France "la réforme des retraites est catastrophique pour les Français".

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Ce gouvernement fait tout pour décourager le travail, pour favoriser les plus riches de France, les très très riches et à force de tirer sur la corde, elle va péter", a déclaré Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout La France et député de l'Essonne, vendredi 17 janvier sur franceinfo. Il dénonce la réforme des retraites, qui provoque "une crise sociale manifeste. Je ne veux pas dans mon pays que les retraités soient dans la misère. Le système à points va les conduire à la misère".

"Je combattrai de toutes mes forces ce système à points", a-t-il asséné. "On va perdre 4,5 milliards d'euros de recettes en donnant un privilège aux 300 000 plus hauts salaires", affirme le président de Debout la France alors qu'on "nous dit qu'il faut faire des économies sur les cheminots".

"Monstrueuse réforme à points"

Avec la grève dans les transports, "nos concitoyens d'Ile-de-France vivent un enfer, continue le député de l'Essonne, cette réforme des retraites est catastrophique pour les Français. Je crois qu'il faut la combattre politiquement". "Nos concitoyens ont compris ce qui se cachait derrière cette réforme, car malgré les désagréments de la grève malgré leur ras-le-bol, ils soutiennent malgré tout le mouvement social", affirme Nicolas Dupont-Aignan.

Il y a "5% des retraités" qui sont concernés par les régimes spéciaux, "si le gouvernement était sincère dans sa volonté réformatrice, il n'aurait pas mis dans la seringue cette monstrueuse réforme à points qui va faire baisser les futures retraites des jeunes de manière considérable, dénonce le président de Debout la France, parce qu'on ne va pas calculer la retraite sur la base des 25 meilleures années dans le privé, des six mois dans le public. On va la calculer sur l'accumulation des points sur 43 ans et la valeur du point pourra être modifiée par ordonnance, comme en Suède".

"Les Français ont compris, et je les alerte, cette réforme va faire baisser le niveau de vie des futurs retraités de manière considérable comme ça a été le cas en Suède et je me battrais jusqu'au bout notamment en 2022 pour annuler cette réforme", a martelé le député de l'Essonne.

Nicolas Dupont-Aignan était l\'invité du \"8h30 franceinfo\" du vendredi 17 janvier 2020.
Nicolas Dupont-Aignan était l'invité du "8h30 franceinfo" du vendredi 17 janvier 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)