Grève du 6 décembre : Édouard Philippe joue la carte de l'apaisement

Vendredi 6 décembre, Édouard Philippe a pris la parole et s'est dit prêt à des transitions progressives dans la réforme des retraites.

france 2

Éviter à tout prix que le conflit s'enlise, c'est l'objectif de l'exécutif. Vendredi 6 décembre, au deuxième jour de la grève, le Premier ministre a pris la parole en promettant aux syndicats des transports "que les règles ne changeront pas en cours de partie". "En clair, Matignon est prêt à négocier des transitions suffisamment longues pour basculer dans le futur régime des retraites", explique la journaliste Valérie Astruc. 

>> Grève du 6 décembre : suivez la situation en direct

Les détails de la réforme dévoilés mercredi

Durant le week-end du 7 et 8 décembre, Édouard Philippe va plancher sur des mesures qu'il dévoilera mercredi. "Ce jour-là, les Français sauront à partir de quelle génération s'appliquera la future réforme : génération née après 1973 ou après 1978 ?", poursuit la journaliste. Certains devront faire davantage de concessions que d'autres. "Édouard Philippe est certes ferme sur les objectifs, mais loin d'être droit dans ses bottes sur les modalités", conclut Valérie Astruc. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 2 décembre 2019 à Madrid (Espagne).
Le Premier ministre, Edouard Philippe, le 2 décembre 2019 à Madrid (Espagne). (JUAN CARLOS LUCAS / NURPHOTO / AFP)