Grève du 5 décembre : les usagers de la SNCF et de la RATP s'organisent

Les usagers des transports s'organisent pour affronter la galère qui s'anonce jeudi 5 décembre.

FRANCEINFO

Pour ne pas subir la grève du jeudi 5 décembre, Alban Van Calster et Germain Billoet profitent du week-end pour anticiper la galère dans les transports. Alban Van Calster prend quotidiennement le RER B à Saint-Denis. Il vit à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) et travaille à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). Il cherche d'ores et déjà un plan B pour rejoindre son lieu de travail. Si d'ordinaire son trajet dure cinquante minutes, en taxi, il devra compter une heure et 1h10 à vélo. "J'en aurai pour 32 € environ, mais malheureusement le jour de la grève j'en aurai pour sûrement le triple. Je vais passer ma journée à travailler et ça va me payer mon aller donc autant rester chez moi et ne pas aller travailler", déplore le jeune homme.

Télétravail

Un choix qu'a d'ores et déjà fait Germain Billoet, en Seine-et-Marne. Il optera pour du télétravail, car les alternatives au train sont limitées. D'ordinaire, il passe quarante minutes dans le train depuis Avon pour rejoindre son lieu de travail parisien. Un trajet de deux heures s'il prenait la voiture. Trop de temps perdu selon lui. Mais son épouse n'a pas le choix, elle devra obligatoirement se rendre à Paris jeudi 5 et vendredi 6 décembre, alors son entreprise a décidé de lui payer deux nuits d'hôtel. Les prévisions précises du trafic ferroviaire seront connues à partir du mardi 3 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
 Des personnes attendent le RER pendant la grève de la RATP à Paris, le 13 septembre 2019.
 Des personnes attendent le RER pendant la grève de la RATP à Paris, le 13 septembre 2019. (JULIE SEBADELHA / HANS LUCAS / AFP)