:l'éco, France info

VIDÉO. Jean-Charles Simon, candidat à la présidence du Medef veut faire sauter "les verrous normatifs"

Invité de :l'éco, le candidat à la présidence du Medef a réagi aux annonces du gouvernement sur la SNCF et a présenté son programme.

Voir la vidéo

La réforme de la SNCF : casse du service public ? Jean-Charles Simon n'est pas de cet avis. "Certains services doivent rester publics, comme la gestion d'un réseau d'infrastructure. Mais pour ce qui est d'un opérateur du chemin de fer, je pense qu'il faut privatiser. La SNCF est dans une situation calamiteuse en qualité, en prix et en coût pour la collectivité."

Le candidat à la présidence du Medef s'est ensuite prêté à la question qui fâche : "Dégradation des conditions de travail, brunouts, écarts de richesses de plus en plus grands … Et vous posez la question de savoir s'il faut encore un droit du travail.
Jean-Charles Simon, vous êtes chef d'entreprise. Vos salariés, que pensent-ils de votre programme ultra libéral ?" Pour Jean-Charles Simon, son programme "n'est pas ultra libéral". "Je propose de changer la situation française bloquée par des verrous normatifs."

Enfin il a également répondu à la question de l'Agence France Presse : "Le déficit commercial français est le point noir de l'économie. Est-ce que la qualité des produits est en cause ?" Selon celui qui se rêve président du Medef, "c'est la capacité de monter en gamme qui est en cause. L'activité qualifiée est pénalisée en France par les cotisations sociales patronales. Cela rend les choses très difficiles d'investir et cela explique la situation française aujourd'hui."

Comme à son habitude, Jean-Paul Chapel termine l'interview avec la chanson de son invité : Paris du duo Brigitte.

:l'éco, c'est du lundi au jeudi, à 9h20 sur franceinfo: (canal 27 de la TNT).

Jean-Charles Simon
Jean-Charles Simon (FRANCEINFO)