Cet article date de plus de trois ans.

Manifestations : une aubaine pour les casseurs, une épreuve pour les forces de l'ordre

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Manifestation : une aubaine pour les casseurs, une épreuve pour les forces de l'ordre
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Des débordements ont eu lieu lors de la grande manifestation ce jeudi 22 mars à Paris. Les forces de l'ordre ont été opposées à des jeunes cagoulés. Onze interpellations ont été menées.

Les manifestations de ce jeudi 22 mars ont permis à des individus cagoulés de semer la pagaille. À Paris, un policier isolé sur un trottoir a essuyé plusieurs jets de projectiles au cours d'une scène d'une rare violence. Le fonctionnaire de police parvient ensuite à prendre de la distance. Cet affrontement est symbolique de la tension qui a pu régner à Paris.

Jets de pierres et de bouteilles

Des casseurs sont venus à la capitale spécialement pour en découdre avec les forces de l'ordre. Ils ont jeté des pierres et des bouteilles de verre. Ils s'en sont pris à des vitrines et à du mobilier urbain. Un groupe de CRS a été pris à partie au pied de la Bastille par plusieurs dizaines de manifestants. Plus tôt dans la journée, c'est à Nantes (Loire-Atlantique) que de premières échauffourées ont éclaté en marge du cortège : quatre gendarmes et deux CRS ont été blessés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grève des transports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.