Grève du 5 décembre : le gouvernement fait front

Durant toute la journée de grève du 5 décembre, le gouvernement a tenté d'apaiser les tensions sans pour autant revenir sur sa réforme des retraites.

FRANCEINFO

La France était au ralenti jeudi 5 décembre. La journée de grève massive qui a touché le pays a poussé les membres du gouvernement à s'activer sur le terrain. Dès 6 heures du matin jusqu'au soir, le secrétaire d'État chargé des transports Jean-Baptiste Djebbari est venu à la rencontre de travailleurs de la RATP et de la SNCF. "Nous continuerons jusqu'à la fin du conflit à entretenir cette relation avec les syndicats pour trouver le meilleur objet de compromis", affirme-t-il.

>> DIRECT - Grèves reconduites, perturbations dans les transports... Suivez la mobilisation du 6 décembre contre la réforme des retraites

Le gouvernement ne flanche pas

Dans tout le pays, la mobilisation a été forte pour contester la réforme des retraites. Si de nombreuses manifestations se sont tenues, Édouard Philippe se félicite que "dans un très grand nombre de villes, elles se soient bien passées." Par l'intermédiaire de sa porte-parole Sibeth Ndiaye, le gouvernement affirme avoir entendu les revendications des grévistes. "La porte du gouvernement est évidemment toujours ouverte aux négociations", explique-t-elle.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, donne une conférence de presse à l\'Elysée, le 27 novembre 2019.
Le Premier ministre, Edouard Philippe, donne une conférence de presse à l'Elysée, le 27 novembre 2019. (ALAIN JOCARD / AFP)