Grève à la RATP : les plans B des Franciliens

Face à l'ampleur de la grève, les Franciliens ont dû user de moyens divers et variés pour arriver à leur travail. Du covoiturage aux VTC en passant par le vélo.

France 3

Pour aller au travail, il fallait trouver le bon chemin vendredi 13 septembre dans Paris et en Ile-de-France. À vélo d'abord : "C'est une obligation parce que j'ai une heure de retard déjà", témoigne une femme. Pour les trajets de moins de 15 kilomètres, le vélo était le meilleur moyen. "Moi je prends le métro tous les jours, mais là j'ai pris mon vieux vélo", explique un homme. Certains doivent même télécharger les applications pour débloquer les trottinettes.

Le télétravail plébiscité

À Paris, le patin à roulettes était également de sortie. Les voitures, taxis et VTC étaient souvent bloqués dans les rues de la capitale. Avec beaucoup de majoration sur ces derniers. Le bon plan était le covoiturage, mais il fallait partir tôt. "On a voulu anticiper le fait qu'il y aurait plus de monde sur la route", explique une utilisatrice. Le vrai bon plan, c'était le télétravail. Un gain de temps et de confort pour les entreprises.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des trottinettes se substituent aux métros qui ne circulent pas vendredi 13 septembre en raison d\'un mouvement de grève des agents de la RATP.
Des trottinettes se substituent aux métros qui ne circulent pas vendredi 13 septembre en raison d'un mouvement de grève des agents de la RATP. (MATHIAS ZWICK / HANS LUCAS / AFP)