Mulhouse : tous les internes des urgences en arrêt maladie

À l'hôpital de Mulhouse (Haut-Rhin), depuis lundi 30 septembre, tous les internes des urgences sont en arrêt de travail pour épuisement professionnel.

FRANCE 2

Plus aucun interne dans les couloirs de l'hôpital de Mulhouse (Bas-Rhin). Les 17 étudiants des services d'urgences sont en arrêt maladie depuis lundi 30 septembre pour épuisement. Dans un document, ils décrivent leur solitude : "C'est le flip d'aller en garde de peur de faire une connerie et de tuer un patient." Une détresse qui s'explique par un manque d'encadrement, car depuis le mois de juin, de nombreux médecins titulaires ont démissionné dans l'établissement. Il n'en reste que sept sur 34 pour faire tourner le service.

"La situation est dangereuse"

"L'objectif pour nous c'est d'essayer de maintenir autant que possible l'infrastructure", explique Corinne Krencker, directrice de l'hôpital. Le syndicat des internes a demandé à l'agence régionale de santé que plus aucun étudiant ne soit envoyé aux urgences de Mulhouse. "La situation est dangereuse et les internes sont complètement en train de craquer", rapporte le président du syndicat des internes d'Alsace, Lucas Gauer. L'arrêt maladie des étudiants devrait durer toute la semaine. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le but du rapport de l\'HCAAM est de décharger les urgences, mais la grande nouveauté est surtout de réunir sous le même toit médecins libéraux et hospitaliers.
Le but du rapport de l'HCAAM est de décharger les urgences, mais la grande nouveauté est surtout de réunir sous le même toit médecins libéraux et hospitaliers. (JEFF PACHOUD / AFP)