Hôpital public : les annonces gouvernementales n'ont pas convaincu, le personnel se mobilise à nouveau

Une nouvelle journée de mobilisation est organisée dans les hôpitaux publics en France métropolitaine et en Outre-Mer vendredi 14 février. Malgré les annonces du gouvernement, le personnel hospitalier estime ne pas avoir été entendu. 

Le milieu hospitalier ne décolère pas. Il demande toujours davantage de moyens pour exercer dans de meilleures conditions. Dans plusieurs hôpitaux des unités de soins ont été fermées. A Altkirch (Haut-Rhin), les syndicats s'insurgent contre la clôture d'une unité de soins continus."L'hôpital public est véritablement en danger. Nous demandons au gouvernement plus de moyens financiers, plus de moyens humains, et d'arrêter ses fermetures", revendique une syndiquée.

Fatigue du personnel

Au centre hospitalier de Mulhouse (Haut-Rhin), c'est le service pédiatrie qui a fermé. Les syndicats dénoncent une fatigue grandissante du personnel sur place. "Les gens sont prêts à démissionner", regrette un délégué syndical. Certains personnels soignants ne peuvent pas faire grève le 14 février. La Cfdt leur a fait remplir un avis d'arrêt de travail fictif pour épuisement. Près de 300 personnes ont signé ces documents, qui seront envoyés symboliquement à l'agence régionale de santé.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée du service maladies infectieuses et tropicales de l\'hôpital Bichat à Paris, le 25 janvier 2020. 
L'entrée du service maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Bichat à Paris, le 25 janvier 2020.  (ALAIN JOCARD / AFP)