Hôpital : Agnès Buzyn va répondre à la crise aux urgences

Après six mois de crise dans les services d'urgences, Agnès Buzyn va annoncer lundi 9 septembre un plan d'urgence. Dimanche, la ministre de la Santé a déjà annoncé de l'argent et des solutions à long terme pour apaiser le malaise profond des acteurs du secteur.

FRANCEINFO

Réformer les numéros d'urgence est une des annonces que pourrait faire Agnès Buzyn lundi 9 septembre. L'idée c'est de fusionner le 15, le 116-117 ou le 18 et essayer de mettre en place un numéro d'urgence unique. La Fédération des hôpitaux y est favorable. L'intérêt serait de mieux orienter les patients, notamment ceux qui n'ont pas besoin d'aller à l'hôpital. "Un numéro unique qui régulerait les appels peut essayer aussi de faciliter l'accès à un cabinet de ville", explique Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France. "Ça peut être utile pour désengorger les urgences".

Flou sur le budget

La deuxième piste est aussi de revoir le financement des urgences, pour qu'il ne soit pas défini par le nombre de passages, mais par la qualité des soins, notamment celle des personnes âgées. Enfin, une réouverture de lits pourrait advenir, au cas par cas, région par région. Plusieurs centaines de millions d'euros sont évoquées. Pour les grévistes, le montant de l'enveloppe sera déterminant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le docteur Franck Perruche a choisi d\'abandonner les urgences de l\'hôpital Cochin parce qu\'il trouvait les gardes, les horaires, les prises en charges difficiles usantes. 
Le docteur Franck Perruche a choisi d'abandonner les urgences de l'hôpital Cochin parce qu'il trouvait les gardes, les horaires, les prises en charges difficiles usantes.  (PIERRE ANDRIEU / AFP)