Gares : la grève du nettoyage

C’est un constat alarmant dans plusieurs gares au nord de Paris. Partout, les poubelles débordent, les détritus s’accumulent sur les quais. La raison : une grève des agents de nettoyage. Depuis le début du mois, ils protestent contre leurs conditions de travail.

FRANCE 2

Marcher sur des détritus pour prendre son train, attendre dans l’odeur des poubelles : c’est le quotidien des usagers de la gare de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Une gare envahie par les déchets. "Ça me choque beaucoup. Regardez les pigeons, commente un usager. Il y a des risques de maladie. C’est de l’irrespect."

Des négociations prévues lundi

Depuis 26 jours, ces agents de nettoyage sont en grève. Employés par un nouveau sous-traitant de la SNCF, ils dénoncent leurs conditions de travail. 1,90 euro par exemple pour leur repas du midi. Ils réclament une augmentation. "On a demandé 2,10 euros, explique un employé. Lui, il gagne des milliards et nous, on n’a pas droit. Pourquoi ?". Avec leur nouveau contrat de travail, ils pourront être déplacés d’une gare à l’autre au dernier moment. Des postes de CDD devraient aussi être supprimés. Pour le syndicat Sud Rail, ces salariés devraient être employés directement par la SNCF. Des négociations devraient avoir lieu lundi.

Le JT
Les autres sujets du JT
(CHRISTOPHE MORIN / MAXPPP)