Grand Paris : le chantier du futur métro automatique est lancé

C'est le chantier du siècle, en Ile-de-France : la construction du Grand Paris Express, soit 200 km de lignes de métro en rocade autour de la capitale. Le coup d'envoi des travaux a été donné samedi à Clamart (92).

(Vue de Paris et du quartier de la Défense © MaxPPP)

Le Premier ministre Manuel Valls a fait savoir qu'il ne serait pas de la partie, en raison de "la gestion des crues exceptionnelles". Il n'empêche. Les travaux du Grand Paris Express ont été lancés ce samedi à Clamart, commune des Hauts-de-Seine située au kilomètre 1 de ce "chantier du siècle".

Le projet, dont le coût est estimé à 25 milliards d'euros, prévoit de doubler le réseau historique du métro. Quatre nouvelles lignes vont voir le jour. La première, entre Boulogne-Billancourt et Noisy-le-Grand, est censée est terminer en 2024. La dernière, en 2030.

(Ligne métro Grand Paris)

Les lignes seront à 85% souterraines et les rames doivent circuler toutes les 2 à 3 minutes en moyenne, et jusqu'à une rame toutes les 90 secondes aux heures de pointe.

Architectes de prestige

Soixante-huit nouvelles gares vont être construites. Trente-cinq équipes françaises et internationales d'architectes ont déjà été sélectionnées pour leur conception, avec des noms prestigieux aux commandes, comme les architectes Dominique Perrault ( à qui l'on doit la BNF), Marc Barani (le pont Eric-Tabarly à Nantes) ou Jacques Ferrier (le pavillon de la France à l'Exposition universelle de Shanghai en 2010).