Cet article date de plus de huit ans.

Retour estival pour les évadés fiscaux

Plus de 1 000 contribuables ont demandé leur régularisation auprès du ministère des Finances depuis la fin du mois de juin.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministère de l'Economie et des Finances, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)

En rentrant de vacances, certains évadés fiscaux ont aussi rapatrié leurs avoirs non déclarés. Ainsi, 1 074 contribuables se sont signalés au bureau de régularisation du ministère de l'Economie et des Finances, d'après Les Echos. Un record, selon Bercy. Il y a "autant de dossiers en un mois et demi que depuis deux ans".

Le gouvernement y voit le succès de la nouvelle cellule mise en place fin juin. Depuis cette date, les pénalités pour les repentis ainsi que pour ceux qui ont hérité d'avoirs non déclarés sont allégées. La nouvelle loi sur l'exil fiscal, qui doit être discutée en septembre, semble aussi faire peur. Les sanctions contre les évadés fiscaux seront alourdies et la coopération internationale renforcée pour attraper les fraudeurs. Un délit de fraude fiscale en bande organisée sera également créé.

La publication de ces chiffres sonne comme une victoire pour Pierre Moscovici. Le ministre de l'Economie rappelle qu’en 2009, la "cellule Woerth" accueillait "25 fraudeurs par mois". La lutte contre la fraude fiscale devrait rapporter 2,5 milliards d'euros à l'Etat en 2013, selon Les Echos.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Fraude

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.