Pandora Papers : les États-Unis sont-ils un paradis fiscal ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Pandora Papers : les États-Unis sont-ils un paradis fiscal ?
franceinfo
Article rédigé par
A. Vahramian - franceinfo
France Télévisions

L'enquête du Consortium international des journalistes d'investigation, qui a débouché sur les Pandora Papers, s'est énormément concentrée sur les États-Unis. Peuvent-ils être considérés comme un paradis fiscal ?

Les États-Unis luttent contre les paradis fiscaux, mais en abritent également. C'est ce que révèlent notamment les Pandora Papers. "Il y a, aux États-Unis, des paradis fiscaux qui ne font que se renforcer. Je vous parle du Nevada, du Delaware, du Dakota du Sud ou encore du Wyoming. Dans ces États, il y a peu ou pas d'impôt sur les sociétés. Il y a la possibilité tout à fait légale de cacher ses biens derrière un prête-nom. Et le secret fiscal est préservé", rapporte Agnès Vahramian, à Washington.

"Plus de sociétés que d'habitants dans le Delaware"

La situation est paradoxale. "Plus les États-Unis contribuent à lutter contre les paradis fiscaux traditionnels, comme les Bahamas ou le Panama, plus ils attirent l'argent, qui ne peut plus se cacher là-bas. Dans le Delaware, on compte aujourd'hui plus de sociétés qu'il n'y a d'habitants. Dans le Dakota du Sud, il y a plus de 360 milliards d'avoirs dans des trusts, alors qu'il n'y a que 700 000 habitants." Pour la journaliste, "les États-Unis, sur la transparence fiscale, peuvent encore balayer devant leur porte."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.