La banque HSBC impliquée dans une fraude fiscale de plus de 180 milliards d'euros, révèle "Le Monde"

Selon les informations du quotidien, la banque aurait notamment aidé des contribuables français à dissimuler 6 milliards d'euros entre 2006 et 2007.

Une banque HSBC au Royaume-Uni, le 27 novembre 2014.
Une banque HSBC au Royaume-Uni, le 27 novembre 2014. (JONATHAN NICHOLSON / AFP)

Une fraude fiscale à grande échelle. La banque HSBC aurait permis l'évasion de 180,6 milliards d'euros entre 2006 et 2007, affirme Le Monde dans une série de révélations intitulées "SwissLeaks", et dont les premiers articles sont publiés sur son site dimanche 8 février.

Près de 6 milliards d'euros auraient notamment été cachés pour le compte de clients français. Parmi eux, l'acteur Gad Elmaleh, Jacques Dessange ou Arlette Ricci, héritière de Nina Ricci. Au total, la banque aurait aidé plus de 100 000 clients entre novembre 2006 et mars 2007, période qui correspond aux archives numérisées par Hervé Falciani, un ancien employé de HSBC.

De Mohamed VI à John Malkovich

A la fin 2008, cet informaticien français avait donné aux agents du fisc français des données dérobées chez HSBC. Depuis, la justice française enquête sur une partie de ces "listings Falciani", une liste de 3 000 ressortissants hexagonaux suspectés de fraude fiscale avec la complicité du groupe bancaire. HSBC a d'ailleurs été mis en examen pour "démarchage bancaire et financier illicite" et "blanchiment de fraude fiscale".

Le Monde a récupéré par la suite la totalité des fichiers établis à partir des "listings Falciani". Sur ces listes se trouvent des trafiquants d'armes ou de stupéfiants, des financiers d’organisations terroristes, mais aussi des politiciens, des personnalités du show-biz ou du sport. A titre d'exemple, le quotidien cite le roi du Maroc Mohamed VI ou l’acteur américain John Malkovich.