Escroquerie : les commerçants dupés par des faux billets de cinéma

Publié
Escroquerie : les commerçants dupés par des faux billets de cinéma
France 2
Article rédigé par
L. Feuerstein, B. Six, L. Perez, M. Diawara, M. Cazaux, M. Mouamma, N. Lachaud, F. Parisis - France 2
France Télévisions

La police lance une alerte visant la hausse des escroqueries aux faux billets. Quelle est réellement l’ampleur de ce phénomène ?

C’est une monnaie d’escrocs : des faux billets de 10, 50 ou 100 euros. Des copies loin d’être parfaites, et qui s’écoulent pourtant dans les commerces. À Lilles (Nord), un buraliste a récemment été confronté à ce problème. [Un client] m’a tendu un billet de 20 euros. J’ai tout de suite senti que le papier était différent, je l’ai un peu plus examiné, c’était un faux billet”, explique-t-il. Mais d’autres commerçants se font souvent avoir, par des billets fabriqués à l’origine pour le cinéma.

En posséder n’est pas illégal

Il est pourtant écrit dessus, mais en anglais, “ceci n’est pas une monnaie légale, c’est un accessoire de cinéma”, explique le 20 Heures, dans son édition du vendredi 14 janvier. En quelques clics, il est possible d’en acheter sur Internet. Plusieurs sites en proposent, pour du poker ou des jeux de société. Il est ainsi possible de trouver une fausse liasse de billets de 100 euros, pour un montant de 15 euros. En posséder n’est pas illégal, et les inscriptions laissent peu de doute sur le fait qu’il s’agit de faux billets.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.