Assurance maladie : treize centres de santé déconventionnés pour une fraude aux soins ophtalmiques et dentaires

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Assurance maladie : treize centres de santé déconventionnés pour une fraude aux soins ophtalmiques et dentaires -
Assurance maladie : treize centres de santé déconventionnés pour une fraude aux soins ophtalmiques et dentaires Assurance maladie : treize centres de santé déconventionnés pour une fraude aux soins ophtalmiques et dentaires - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - F. Bouquillat, L. Adjaoud, N. Poitevin, X. Roman, B. Véran, J. Dhib
France Télévisions
franceinfo
L’Assurance maladie a annoncé le déconventionnement de treize centres de santé, ophtalmologiques et dentaires, dans neuf régions du pays. Des centres privés qui appartiennent au réseau Alliance Vision, soupçonnés de fraudes.

Les treize centres du réseau Alliance Vision sont dans le viseur de l’Assurance maladie, qui a décidé de les déconventionner. Elle leur reproche des dérives frauduleuses depuis plusieurs années, comme la facturation d’actes fictifs. Un jeune homme de 22 ans témoigne. Sa consultation de cinq minutes avec un orthoptiste a été facturée 96 euros à l’Assurance maladie, sans qu’il n’ait vu de médecins. Son ordonnance a été signée avec la signature d’un ophtalmologue qu’il n’a jamais vu.

Un préjudice qui s’élève à 21 millions d’euros

Les actes sont non réalisés ou injustifiés. Les examens sont effectués sur des enfants pour des maladies qui ne concernent que les personnes âgées. Le préjudice s’élève à près de 21 millions d’euros pour l’Assurance maladie, qui a déposé 27 plaintes dès juin 2021. "Malheureusement, nous constatons que malgré ces plaintes, malgré les enquêtes menées par les services de police sous l’autorité de la justice, des activités frauduleuses se poursuivent ce qui a justifié le fait qu’en 2022, nous reconduisions des contrôles", explique Thomas Fantôme, directeur général de l’Assurance maladie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.