Whirlpool : un an après la reprise du site, l'usine d'Amiens placée en redressement judiciaire

Les salariés de l'usine Whirlpool d'Amiens (Somme) voient leur site placé en redressement judiciaire depuis mardi 28 mai. Une décision prise un an seulement après la reprise du site par un industriel local.

FRANCE 3

Les salariés ont appris la mauvaise nouvelle le soir du mardi 28 mai. Leur usine est placée en redressement judiciaire. Malgré le choc, le personnel se veut toutefois optimiste."J'ai toujours été positif. J'ai travaillé vingt ans chez Whirlpool. Le jour ou ça a fermé, ça nous a mis un coup sur la tête mais on a rebondi. On a fait des formations dans le numérique (...) on rebondira et puis c'est tout. La vie, c'est ça", détaille un salarié.

Symbole de la délocalisation industrielle

En 2017, le cas Whirlpool est un symbole de la délocalisation industrielle. La marque décide de produire ses sèche-linge en Pologne. Un dossier qui s'était invité dans la présidentielle avec les visites d'Emmanuel Macron et Marine Le Pen. En 2018, un industriel local, Nicolas Decayeux, reprend l'usine et 162 de ses 282 salariés. Mais depuis l'activité tourne au ralenti avec un manque de commandes.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée de l\'usine WN, ex-Whirlpool, à Amiens (Somme), le 29 mai 2019.
L'entrée de l'usine WN, ex-Whirlpool, à Amiens (Somme), le 29 mai 2019. (DENIS CHARLET / AFP)