Vosges : du sabotage pour éviter la concurrence

Dans les Vosges, la fermeture d'une usine de papier fait scandale. Pour éviter de confier ses machines à un concurrent, elle les a volontairement sabotés au désespoir des salariés licenciés qui espéraient un repreneur.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Voici la machine à papier qui sera vendue aux enchères dans deux jours : un outil de travail à l'arrêt depuis la fermeture de l'entreprise à Docelles, dans les Vosges. En mai dernier, UPM, propriétaire de ces machines, a décidé de les rendre inutilisables. Ce sabotage scandalise le maire de la commune. Selon lui, ces dégradations volontaires ont pour but de ne pas avoir de concurrence.

L'entreprise confirme

Contactée par téléphone, l'entreprise confirme : elle préfère vendre de la ferraille plutôt que de voir ces machines achetées par d'autres papetiers qui lui feraient concurrence. Cette décision ne passe pas pour un ancien salarié, licencié avec 167 autres personnes après 37 ans de service, qui espérait un nouveau départ. Depuis juin, la friche industrielle appartient à un nouveau propriétaire qui aura la tâche de faire renaître une nouvelle activité sur le site et de faire oublier la fermeture de la papeterie.

Le JT
Les autres sujets du JT