VIDEO. Suicide des agriculteurs : "Il ne dormait plus, il ne mangeait plus"

Près de 500 suicides ont été recensés parmi les agriculteurs sur les années 2007, 2008 et 2009, selon une étude de l'Institut de veille sanitaire. La femme d'un éleveur décédé témoigne.

FRANCE 3 NORD-PAS-DE-CALAIS

Près de 500 suicides ont été enregistrés sur les trois années 2007, 2008, 2009 chez les agriculteurs, selon l'Institut de veille sanitaire (InVS), qui a publié, jeudi 10 octobre, la première étude officielle sur le sujet. 

En 2011, France 3 avait rencontré Dominique Cresson, sept mois avant qu'il mette fin à ses joursA 50 ans, cet ancien commercial s'était reconverti dans l'élevage d'escargots à Blangy-sur-Ternoise (Pas-de-Calais). Le 7 mars 2012, il s'est donné la mort. Depuis la disparition de son mari, Nathalie Cresson n'a pas déménagé, mais a démonté toutes les installations de l'exploitation. Pour elle, pas de doute : les difficultés financières ont conduit son mari au suicide. "Il ne dormait plus, il ne mangeait plus, il ne pensait qu'à ça", explique-t-elle à France 3 qui est revenue la voir.

L'argent est la première cause de suicide invoquée, selon l'étude. Entre agriculteurs, on ne parle pas de ses soucis financiers, explique une voisine agricultrice. L'association Arcade a été créée il y a plus de 20 ans pour rompre cet isolement. Toutes les semaines, un agriculteur téléphone pour évoquer une idée suicidaire. Ce soutien a fait ses preuves. Depuis 10 ans, 80% des agriculteurs suivis par l'association ont choisi de rester dans ce métier. Le ministère de l'Agriculture a lancé en mars 2011 un plan de prévention du suicide dans le monde agricole.

Un tracteur dans un champ du Nord-Pas-de-Calais en octobre 2013.
Un tracteur dans un champ du Nord-Pas-de-Calais en octobre 2013. (FRANCE 3 PAS-DE-CALAIS / FRANCETV INFO)