VIDEO. Laurent Berger (CFDT) dénonce une "provocation" de Pierre Gattaz

Invité de Roland Sicard dans les 4 Vérités mercredi 5 novembre, le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger a réagi aux propositions du patron du Medef Pierre Gattaz, et aux propos de Manuel Valls, devant le comité de suivi des aides aux entreprises.

France 2

Alors que son syndicat fête aujourd'hui ses 50 ans, Laurent Berger se félicite des propos de Manuel Valls mardi 4 novembre devant le comité de suivi des aides aux entreprises. Le Premier ministre a prévenu que les aides devraient avoir des contreparties. "Le patronat piétine et joue la montre. Nous ne sommes pas contre les aides mais il doit y avoir des contreparties en termes d'emploi, de formation, le Premier ministre s'est exprimé, je suis content qu'il ait haussé le ton". Le secrétaire général de la CFDT accuse certains patrons de "jouer l'esquive": "Le patronat doit se recentrer sur l'objectif investissement-emploi. On ne peut pas encore tirer de bilan du pacte de responsabilité. Ça se met en place, ça peut marcher".

Licenciement sans motif : "une provocation"

Laurent Berger réagit aux déclarations de Pierre Gattaz. Le président du Medef souhaitait jeudi 30 octobre la mise en place d'un licenciement sans motif. C'est une "provocation", pour le secrétaire général de la CFDT. Concernant la politique de François Hollande, il déclare : "Quand on a 5 millions de chômeurs, c'est un constat d'échec". Il réagit enfin au rachat de la branche énergie d'Alstom par General Electric validé ce mercredi matin et fait part de son "inquiétude pour l'emploi".